Tri Amplification B.K

 

 

Introduction :

 

Dans le système  audio V4 l'arrivée du DCX comme filtre actif implique l’introduction d'un amplificateur pour chaque canal. Ainsi avec 3 voix stéréo il faut donc 6 amplificateurs.

 

Sans aucune expérience dans la conception d'ampli et ne souhaitant pas créer une usine à gaz je me tourne vers une solution compact en intégrant des modules tout fait et prêt à l'emploie.

 

Cahier des charges :

 

  • Trouver des modules d'amplification prêt à l'emploie
  • Intégrer les modules dans un ou deux coffrets
  • Puissance de chaque module adaptée à chaque voix
  • Qualité audiophile requise
  • Amplis classe A/B avec transistors audiophile
  • Prix abordable

 

Choix des modules:

 

En cherchant bien sur le net je je tombe sur le site du constructeur d'ampli et de caisson de basses B.K Electronics. Bien que peu connu à l'époque leur réputation est tout de même bonne si on en croit ce qui se raconte sur les forums. Tout semble également correspondre au cahier des charges et je me lance ainsi dans la commande du matos.

 

Classe A/B, transistor BUZ900/905, alimentation intégré et dédiée à chaque module, faible distorsion, sensibilité d'entrée standard, bref sur le papier tout semble parfait.

 

Basses:

 

Pour les basses un module MF400 est choisi selon les critères suivants:

 

  • 305W RMS sur 8 ohms
  • Facteur d'amortissement >300
  • Temps de montée 75V/us
  • Bande passante -3dB : 1Hz - 100KHz

Médiums:

 

Pour les médiums un module MF300 est choisi par les critères suivants:

 

  • 220W RMS sur 8 ohms
  • Facteur d'amortissement >300
  • Temps de montée 60V/us
  • Faible distorsion : 0.0008%
  • Très bon rapport signal sur bruit : 110dB

Aigues:

 

Pour les basses un module MF100 est choisi par les critères suivants:

 

  • C'est le plus petit module 105W RMS sur 8 ohms (Plus faible aurait pu faire l'affaire)
  • Faible distorsion : 0.002%
  • Très bon rapport signal sur bruit : 110dB
  • Bande passante -3dB : 1Hz - 100KHz
  • Module en provenance du même constructeur
  • Ne souhaitant pas me lancer dans un autre type d'ampli

Réalisation:

 

Ne souhaitant faire l'acquisition d'un coffret je me lance dans sa réalisation. La base est constituée d'une plaque en aluminium de 10mm d'épaisseur. C'est plus que suffisant pour supporter le poids total des 3 amplis de prêt de 15Kg et contribue au refroidissement. La dimension est de 450x450mm. Elle est percée et chanfreinée afin que toutes les vis montées par le dessous ne soit pas visible de l'extérieur.

 

Pour les pieds des pastilles en inox ont été usinées dans la masse . C'est simple et efficace.

 

Pour les faces avant et arrière, une tôle en aluminium pliée de 2.5mm d'épaisseur et 130mm de haut, fixée par 3 vis de 5mm sur la plaque de base en aluminium de 10mm.

 

Pour l'alimentation secteur, un connecteur trapézoïdal type IEC 10A. Chaque module ampli est protégé par un fusible accessible sur l'arrière.

 

Les entrées bas niveau sont fixées au centre et câblée sur des fiches type XLR. Les raccordement vers le DCX seront ainsi réalisé par des cordon XLR/XLR. Les sorties HP sont fixées à gauche et câblées sur fiche dorée. Après coup je réalise que cela est une erreur car ces prise ne dispose d'aucune isolation et tout contact est dangereux pour l'ampli.

 

Les modules grave et médium sont disposés de chaque coté afin que les radiateurs diffusent la chaleur vers l'extérieur. Le module aiguë quant à lui  est monté sur la tranche et au milieu du rack

 

Le câblage des entrées est réalisé en câble blindé. Le blindage est relié uniquement du coté des fiches XLR. Un pont de résistances est soudé directement sur les fiches de chaque voie afin d'atténuer le niveau à l'entrée étant donné que le niveau de sortie du DCX2496 est bien supérieur.

 

Le câblage des sorties HP est réalisé en fils souple ordinaire de section 4mm2 pour les graves, 2.5mm2 pour les médium et 1.5mm2 pour les aigues. Deux couleurs sont utilisées pour ne pas perdre la polarité + et - de chaque module.

 

Pour plus de design la face avant est peinte en noir satinée et un capot en aluminium de 2.5mm perforé vient se clipser sur le dessus afin de fermer l'ensemble.

Mise en pratique:

 

A la mise sous tension tout ce passe bien, pas de fumée ou de bruit suspect juste un petit "CLOC" dans les enceintes mais rien de méchant.

Au repos il n'y a pas de souffle, pas de ronflement ni grésillement. Quoi que si je doit resté objectif je dirais que si l'on colle son oreille sur le tweeter on perçoit un léger souffle, mais pas sur le médium ni sur le boomer.

 

Le ventilateur du MF450 est très silencieux mais reste perceptible à très faible volume d'écoute surtout à moins d'un mètre. La température de l'ensemble reste acceptable. A faible volume elle se stabilise autour de 40°c et peut monter jusqu'à 50°c à pleine charge.

 

Dés les premiers essais on remarque tout de suite la différence avec l'ancien système qui je le rappel était constitué de l'ampli YAMAHA et des mêmes enceintes munis de filtres passifs:

 

Le punch et la dynamique sont au rendez-vous de ce que j’attendais. A faible volume les instruments sont bien distinct. Les timbres sont totalement différents. J'ai l'impression de ne pas avoir les mêmes HP.

 

Après plusieurs jours d'appréciation, de rodage de l'ensemble et surtout de réglages sur le DCX je monte en puissance progressivement : SURPRENANT !!! La qualité d'écoute reste inchangée, aucun essoufflement, il semble qu'il n'y ait pas de limite et que l'installation ne demande que ça.

 

Rendez vous sur la page SYSTEME V4 pour plus de détails