SYSTÈME V1 Introduction : Je suis entré dans la vie active en 1991 et comme tout audiophile qui se respecte mes premiers salaires sont passés dans l’audio. La première acquisition a été une paire enceintes REALISTIC Mach2 et les éléments suivants ont été choisi de manière à respecter au mieux une certaine cohérence de la chaine audio.
Enceintes : Les enceintes sont des REALISTIC MACH 2. Cette marque était fabriquée par RADIO SHARCK aux USA et distribuée en France par les magasins TANDY. Après quelques minutes d’écoute chez le revendeur du coin j’ai été immédiatement séduit par leur sonorité. Un son plutôt chaud avec des basses profondes, des médiums assez clairs et des aigues détaillés. La tenue en puissance était exceptionnelle pour l’époque. La possibilité d’ajuster le niveau des médiums et aigues par des potentiomètres en façade était appréciable. Une courbe de réponse plate et large. Un rendement moyen de 94dB avec une puissance admissible de 160W. Un achat que je n’ai jamais regretté et qui m’a servie avec pleine satisfaction durant presque 10 années consécutives.

Amplificateur :

 

L’amplificateur est un KENWOOD KA-4520 disposant d’une puissance de 2x110W RMS. Son taux de distorsion ainsi que son rapport signal/bruit sont acceptable. Il dispose de toutes les options de réglage en façade.

 

L’entrée CD DIRECT permet de bipasser les étages de correction acoustique afin d’obtenir un son pure.

Le raccordement par le lien XS permet depuis l’ampli et sa télécommande de piloter les autres éléments de la chaine. C’est très pratique et à la fois innovateur pour l’époque.

 

L’ampli est dynamique avec une bonne réserve de puissance.  Néanmoins il n’est pas conseillé de dépasser la moitié du potentiomètre de volume au risque d’entendre les premières saturations. Le bouton de volume est motorisé et une LED clignote lorsqu’on l’actionne par la télécommande. C’était très FUN.

 

L’étage de puissance est de class A/B équipé des fameux transistors audio de chez SANKEN. 2SC2921/ 2SA1215. La température est correcte et le gros radiateur interne ne dispose pas de ventilateur ce qui est très appréciable. Ces transistors sont toujours fabriqués et on les retrouve encore aujourd’hui dans de nombreux amplificateurs Hifi.

Equaliseur : Les années 80-90 étaient la grande mode des égaliseurs. C’était souvent vu comme un gage de qualité car les fabricants se faisaient fort de dire qu’il fallait corriger les irrégularités de la chaine audio ou gommer les imperfections de la pièce d’écoute en ajustant les bandes de fréquence. L’égaliseur est un KENWOOD GE-7020 disposant de 14 bandes de fréquence, plusieurs genres préprogrammés et 5 configurations utilisateur enregistrable. L’énorme écran fluorescent signalise en permanence le spectre musical en temps réel. C’est magnifique ! Dans la pratique, j’avoue que j’ai finalement peu utilisé cet équaliseur si ce n’est comme objet de distraction en regardant les barres-graphes durant les écoutes.
Lecteur CD : Le lecteur CD est un KENWOOD DP-6020. Ce modèle a été sélectionné pour les qualités de son convertisseur audio DAC. Car rappelons-le, à l’époque le digital était rare ou plutôt inabordable. Les liaisons entre amplis et pré-amplis sont donc toutes analogiques. La qualité des convertisseurs numérique-analogique et des câbles est dans ce cas très importante. Le convertisseur utilisé est le BURR BROWN PCM1701P procurant au lecteur les spécifications suivantes : Convertisseur 18/20 bits (ça ne sert à rien car les CD étaient enregistrés en 16 bits). Oversampling X8, rapport signal/bruit de 107dB. Une bonne platine CD qui a rempli sa fonction durant toutes ces années.
Autres détails : Pas de platine vinyle ou lecteur de cassette. Je pourrais ouvrir un long débat sur ce sujet mais je préfère tout simplement dire qu’il n’y en aura jamais. Conclusion : La chaine est très cohérente avec un résultat très plaisant sur globalement tout type de musique. Un son chaud avec une bonne tenue en puissance mais rien non plus d’exceptionnel. En clair un très bon système des années 90. Avec du recul je ne regrette pas le plaisir d’écoute de ce système car aujourd’hui ma satisfaction est bien plus grande avec mon système actuel. Au mieux j’aurais été curieux de le conserver uniquement dans le but d’avoir un point de référence et le comparer à toutes les évolutions qui l’ont succédées.