SYSTÈME V2

 

 

 

Introduction :

 

Mon ampli KENWOOD commence à donner des signes de fatigue. La vitre de la face avant se décolle et j’ai découvert un faux contact dans une de prise de raccordement RCA sur un canal de l’entrée CD. En 1999 le home cinéma est très à la mode et des amplis de nouvelle génération fleurissent chez tous les fabricants à des prix abordables. Je me dis alors que c’est le moment de passer à autre chose.

 

Amplificateur Home Cinéma:

 

Le cœur de ce nouveau système repose sur l’acquisition d’un amplificateur audio-video YAMAHA RXV 1300 RDS.  Il est compatible avec tous les formats audio du moment et dispose de 6 canaux amplifiés de 110W RMS.

 

L’ampli est dynamique, puissant et de bonne qualité.  Le potentiomètre de volume est logarithmique et affiche la puissance ou plutôt l’atténuation en dB.  Cela permet un ajustement de la puissance avec beaucoup de souplesse et de précision.

 

Hormis toutes les nouvelles fonctions que ce nouvel élément peut apporter à ce système le plus gros changement au niveau audio sera le raccordement en numérique de la platine CD/DVD.

Enceintes :

 

Les enceintes principales sont toujours les REALISTIC MACH 2.

 

Les enceintes surround et centrale sont de marque TRIANGLE. Discrète, un son clair, dynamique avec des aigues très détaillés. Leur rendement moyen de 93dB les place pratiquement au même niveau que les MACH2.

 

Lecteur CD/DVD :

 

Qui dit Home cinéma dit vidéo et donc EXIT du lecteur CD pour laisser la place à un lecteur DVD et CD. Il s’agit d’un PIONEER DV-454. Un model milieu de gamme offrant la possibilité de lire tout type de format audio et vidéo (DVD/VideoCD/CD/CD-R/CD-RW/MP3) sur tout type de support (CD-R/DVD-R & DVD-RW). Egalement compatible avec les encodage Dolby Digital et DTS digital.

 

La réputation de PIONEER dans le lecteurs CD et DVD n’est plus à faire. Le convertisseur DAC de Texas instrument a de très bonnes caractéristiques : 106dB rapport signal sur bruit, THD+N 0.002%, échantillonnage jusqu’à 24 bits/192Khz et oversampling X8. On trouve également des sorties audio digital coaxial et optique. Le signal est pur, sortant directement du DSP au format SPDIF sans passer par aucun composant additionnel. Cela peut garantir un bon niveau de JITTER. Au final on obtient d’excellente caractéristiques : 118dB de rapport signal sur bruit, 101dB de dynamique, 0.0016% de distorsion total harmonique.

 

Vidéo :

 

L’écran est une TV à tube cathodique de 90cm de chez LG. C’est ce qui se faisait de plus gros à l’époque avant de passer aux écrans rétro projeté. Un bon rapport qualité prix sans rien d’exceptionnel.

 

 

 

Conclusion :

 

En hifi pure la qualité du son est bien meilleur que sur la version précédente. Un gain en définition dans les aigues fortement lié au raccordement du signal audio en digital.

 

Pour ce qui est du Home cinéma, le son entre les différentes enceintes est équilibré, les scènes sont très vivantes et surtout spatiales.

En résumé, une évolution réussite sur tous les points.