Mesures du Singlotron (EVO1)

 

Protocole de test :

 

Voici enfin les mesures du SINGLOTRON dans sa version d’évolution N°1. Pour rappel les améliorations portent sur l’alimentation, le découplage de la platine ampli, le remplacement du condensateur d’entrée et d’un convertisseur PWM/tension continue pour la régulation des ventilateurs et pour finir une augmentation du courant de polarisation. Pour les détails veuillez visiter la page SINGLOTRON EVO1.

 

Le protocole de test est le même, on raccorde l’ampli à une charge de 8Ω soit sur une résistance soit sur une enceinte afin de représenter une charge complexe.

 

Alimentation :

 

Les mesures montrent une amélioration importante sur la régulation. L’ondulation est divisée par deux et la fluctuation par dix.

 

Sur la vue spectrale on gagne 30dB sur le planché de bruit, 15dB sur le 50Hz/100Hz et cerise sur gâteau, le spectre à présent est bien propre jusqu’aux hautes fréquences.

 

Bruit en sortie :

 

On court-circuite l’entrée de l’ampli (Signal à la masse) et on effectue les mesures.

 

Forcément ce que l’on gagne sur l’alimentation se retrouve sur la sortie de l’amplificateur. D’autant plus que des condensateurs de découplage ont été rajoutés sur la platine d’amplification. Le résultat est évident.

Bande passante :

 

Pas de grande surprise sur la bande passante. On a l’impression qu’elle est juste plus plate et un peu plus large mais je pense que cela doit venir peut-être du fait de la méthode employé différente. Bruit blanc au lieu d'un balayage en fréquence.

 

Dynamique :

 

La dynamique est en amélioration. On obtient à présent plus de 120dB à mi puissance. Une belle performance !

 

Analyse des signaux carrés sur charge résistive:

 

Sur signaux carrés avec charge résistive les signaux sont propre compte tenu de la simplicité de l’amplificateur. Le condensateur d’entrée fait effet.

Concernant le temps de montée aucun changement.

 

Analyse des signaux carrés sur charge complexes:

 

Je n’avais pas enregistré les mesures sur charge complexe avec la version originale donc nous n’avons pas de comparaison à faire néanmoins nous pouvons commenter. Les signaux sont perturbés certains mais reste acceptables.

 

Diaphonie:

 

On injecte un signal de 1KHz à 1V sur le canal de droite et on observe ce qu'il se passe sur le canal de gauche. La différence est de l'ordre de 82dB. Ce n'est pas extraordinaire mais raisonnable.

 

Les mesures spectrales :

 

Toutes les mesures de distorsion, dynamique et rapport signal sur bruit ont été effectué à différent niveaux de puissance ainsi qu’à différentes fréquences. Cela permet ensuite de déterminer les courbes pour chacune des catégories. Voici quelques échantillons à 1W pour 100Hz, 1KHz et 10KHz. Elle autres sont disponible sur demande.

La distorsion :

 

Concernant la THD pure n’a pas de différence flagrante. Cela peut paraître surprenant mais pas tant que cela du fait que le bruit a fortement diminué sans influencer la distorsion. Observons plutôt la THD+N.

 

La distorsion + Bruit:

 

Sur la THD+N la différence est maintenant flagrante. Du fait de la forte diminution du bruit la THD+N est en forte amélioration du moins en dessous de 1W. Au-dessus pas d’amélioration du fait que la THD pure reprend le dessus et identique sur les deux versions.

 

Pour info dans les courbes suivantes la version EVO1 est représentée en trait plein alors que la version originale l'est en trait pointillé.

Le rapport signal sur bruit :

 

Toujours en liaison directe avec la réduction du bruit il est évident que le rapport signal sur bruit soit forcément en amélioration. On gagne près de 20dB en moyenne sur majeure partie de la plage de puissance.

 

La dynamique hors parasite:

 

Même constat sur la dynamique qui s’améliore de manière conséquente dans les faibles puissances. Plus de 20dB à 10mW mais sensiblement identique à 1W et 5W.

 

Température :

 

Au niveau température pas de surprise en soit néanmoins il faut souligner que l’augmentation du courant de polarisation de 2A à 2.2A induit une légère augmentation de la température du transformateur ainsi que des transistors.

 

A noter également que les selfs chauffent également pour atteindre 55°c. Cela reste acceptable mais mieux vaut prévoir des selfs de forte puissance car tous les courants de polarisation passent par les selfs.

 

Bilan sur les caractéristiques :

 

D’après le tableau ci-dessous les caractéristiques qui sont en amélioration par rapport à la version originale sont identifiées en rouge. Pour mieux comparer veuillez rejoindre la page des mesures SINGLOTRON (original)

En conclusion :

 

Cette version EVO1 n’apporte que des améliorations par rapport à la version d’origine. Peut être pas de grande différence sur la THD pure mais sinon sur la réduction du bruit, l’augmentation de la dynamique et une meilleure THD+N ce ne sont que des bonnes nouvelles.

 

Si la version d’origine me laissait un peu perspicace ce n’est plus le cas sur cette version. Même si le SINGLOTRON n’est pas à la hauteur d’un ZENQUITO cette version EVO1 est devenu bien plus agréable à écouter.

 

Les mesures bien que pas très spectaculaires montrent que le SINGLOTRON bien que moyen soit tout de même acceptable.

Des modifications à recommander impérativement si l’on souhaite une version un tant soit audiophile.

 

Des interrogations subsistent, à savoir s’il l’on peut indéfiniment améliorer l’alimentation afin de réduire le bruit et améliorer la THD+N. La THD pure semble légèrement s’améliorer avec le courant de polarisation surtout à l’approche de la puissance maximale.

 

Le SINGLOTRON à encore du potentiel et l’histoire ne s’arrête peut pas ici !